Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 11:08

, 17:02 ·

J'ai publié cet article en juin dernier (2015 ) je le remets sur le tapis en 2016, cela pourrait servir ...à faire réfléchir certains...

Taoufik Haouet 18 juin La seule vraie #démocratie, indépendamment de ses ressources humaines ou matérielles, c'est quand #dans ladite démocratie, l'#Etat appartient à #tousses citoyens,... autrement il peut s'agir d'une théocratie, #juivea> quand (comme en Israël) l'Etat est juif... et n6183867352619">'apparient qu'aux juifs du pays à l'exclusion de ses citoyens d'autres confessions #goys (même s'ils peuvent y voter) car l'#Etat_juif, voulu, annoncé et concrétisé en tant que tel, ne peut ni logiquement, ni socialement les intégrer, autrement qu'en qualité de#citoyens_de_seconde_zone, voire en simples citoyens trompe-l’œil, d'une société #libérale, déguisée en #pseudo-démocratie.

Qu'on le veuille ou pas, il en va absolument de même pour le système#Califal, passé et à venir, où aujourd'hui, comme hier , l'"Etat" ou ce qui en tient #géo_politiquement lieu, appartient exclusivement aux seuls musulmans qui le composent, à l'exclusion de tous ses autres "citoyens"#non_musulmans, même s'ils sont reconnus comme "gens du livre"#ahl_eddhima, même quand "ces gens du livre" peuvent voter dans certains "califats modernes" qui se nient (du bout des lèvres) en tant que tels, à l'exemple de la Tunisie (où l'on déclare à qui veut entendre "que les juifs et les quelques chrétiens #tunisiens", seraient des citoyens à part entière...) mais où la #constitution persiste et signe en décrétant (en 1959, comme en 2014) que la Tunisie est un pays , indépendant et souverain, l'#Islam_est_sa_religion, l'arabe sa langue ....)

Que dire donc d'autres pays #islamistes qui eux aussi ne se reconnaissent pas en tant qu'islamistes, même s'ils sont officiellement des #Califats (Arabie) des #Principautés (Qatar) ou même des pseudo #républiques (Iran) tous pays#takfiristes internationalement désignés en tant que tels....et où les non musulmans n'ont pratiquement et politiquement qu'un pseudo droit de vivre...à condition de se faire tout petit et de ne faire aucun bruit...

En dehors de rarissimes pays scandinaves où les Citoyens sont#égaux_en_droits, indépendamment de leurs confessions ou sensibilités politiques, il n'y a aucun pays au monde qui soit une #démocratie dont la seule définition acceptable #est et #reste "la #possession et le feed_text&story_id=1596183867352619">#contrôlepermanents et collectifs, à parité absolue de l'Etat en tant qu'institution #et en tant qu'espace #géo_politique...par #chacun des citoyens..."

#Partout_ailleurs,... on est en pays #libéraux où peuvent "coexister" officiellement plusieurs partis politiques, voire même plusieurs ethnies et plusieurs religions, on est en théocraties, ochlocraties ou voyoucraties financières, avec des "citoyens" de différent statuts, exclusifs ou fortement hiérarchisés selon la nature des #lobbies qui y règnent en maîtres, .... mais pas du tout en #démocratie...

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 11:04

Hadj et Hadjijs, je ne condamne pas, je ne critique pas, je me pose quelques#questions_partielles.... et j'y réfléchis #un_peu....

Parmi les préceptes religieux observés par les Tunisiens musulmans, le#Pèlerinage à la Mecque, qui est recommandé faite à "tout croyant qui en a les possibilités" (surtout financières et physiques), est en train de se muer petit à petit en #obligation_absolue pour certains.

D'une part, les moins aisés en rêvent à tel point que plusieurs petites gens, en arrivent à #se_priver_de_tout, pour amasser le petit magot qui leur permettra de réaliser leur rêve...ils mangent mal, ne se soignent pas correctement, n'encadrent pas suffisamment leurs enfants pendant de longues années et arrivent enfin, à un âge avancé et souvent dans un état de santé dégradé, à réaliser leur rêve quitte à mourir en terre sacrée (...), ce qui représente d'ailleurs un souhait ardent pour certains(...)
Ce faisant, ces gens-là oublient que cette #recommandation religieuse n'est faite qu'à l'adresse de #ceux_et_celles qui sont CAPABLES d'en #supporterl'accomplissement (matériellement et physiquement), et oublient surtout que Dieu interdit que les gens aillent #délibérément au devant de la mort (wala toulkou, bi anfoussikom illatahlouka)...et ils oublient également qu'en se privant pendant de longues années, ils privent aussi leurs enfants d'une nutrition et d'une éducation saines, ce qui est un péché, au moins #double...

D'autre part, on observe une certaine catégorie de Tunisiens aisés, (même parmi les intellectuels) qui ne font pas forcément ramadan et ne font pas régulièrement (ou du tout) leurs prières, (deux obligations pourtant autrement plus #fermes et plus appuyées), mettent une espèce d'honneur #snob à devenir hadj ou Hajja et à s'afficher leurs photos in situ, sur Fb...c'est leur affaire, mais je ne comprends pas...

Je ne m'attarderai pas ici sur une autre catégorie, celle des hypocrites qui vont en pèlerinage en en #Omra, à répétition, essentiellement pour faire commerce d'or, tissus , parfums et autres richesses dont la revente leur procure faux-prestiges et réels-conforts tapageurs...
A leur sujet, je ne me pose aucune question !!!

Je ne prendrai pas position non plus, (du moins pas ici), sur les ressources colossales que le Hadj et la Omra procurent à la famille royale locale ni sur l'usage qu'elle en fait...

Nabeul 1er octobre 2016

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 10:46

Bonjour, Le scorpion a piqué le vieux crapaud qui l'a aidé à traverser sur son dos la mare où il était tout près de se noyer.... Souvenez vous...

Je vous ai déjà rabattu les oreilles avec la fable de La Fontaine que j'avais rappelée, maintes et maintes fois, (sur twitter et sur facebook), au candidat#Bejbouj, pour tenter de le convaincre qu'un #hypocrite, menteur de nature, doublé d'un #scorpion, piqueur venimeux de nature et qui plus est, hautement certifié en machiavélisme international de la terreur, ne peut s'empêcher ni de mentir, ni de semer la terreur, ni encore moins de piquer pour instiller sournoisement son venin, quel que soit le serment qu'il aurait fait de ne pas trahir... un quelconque... #arrangement...

Mais, "il n'est pire sourd que celui ne veut entendre, ni pire aveugle que celui qui ne veut point voir..."#Bejbouj, en vieux briscard qui doit connaître ce vieux dicton, n'a eu aucune peine à l'appliquer...

Passe, passe le temps; l'arrangement maintes et maintes fois trahi, comme attendu, #Bejbouj semble se réveiller de la douce torpeur des noces immondes arrangées...ou alors d'autres, mieux placés que moi et surtout plus influents, ont réussi à lui dessiller les yeux clos, à lui faire voir la vérité dans toute sa cruauté... à lui faire, quelque vraie raison entendre, et les fausses raisons délaisser. Le vieux briscard semble depuis quelque temps, décidé à se rattraper et à laisser sa peau de crapaud berné choir, comme un vieux mouchoir... mais le mal étant déjà fait, et trop bien fait par le gourou menteur, docteur es-traîtrise, le #Monstre_du_Loch_Ness, qui a longtemps flotté sous l'eau noire de la Tamise, ne pourra jamais remonter son cours de son propre gré...

Il faudrait donc s'adresser à de vieux haleurs, vous savez ces hommes bien charpentés qui savent manier les cordages faits de bonnes #cordessavamment tressées; et sur lesquelles ils tirent en chœur, pour faire remonter leur cours, à des embarcations mal orientées...et les reconduire jusques à leurs traditionnels embarcadères. Des cordes, on doit bien en avoir autant que nécessaire, mais peut-on encore trouver, de notre temps, des mains suffisamment halées et fermes pour les tresser sans trembler...et surtout pour les placer aux endroits les mieux indiqués... "Quand le vin est tiré, il faut le boire" dit un proverbe français; une autre version de ce proverbe en précise même la manière, et ajoute,... "jusqu'à la lie..."

La Marsa, ce lundi 10 octobre 2016.

Partager cet article
Repost0
3 juin 2016 5 03 /06 /juin /2016 18:02

Salutations, marques de respect, normales ou obséquieuses, de soumission, voire de servilité, en temps de guerre... ou en temps de fallacieuse paix et de trahisons vraies.

A des époques, pas si lointaines, même les "Grands de ce Monde-là", grands vassaux, princes et ambassadeurs observaient bon gré malgré, l'étiquette qui voulait qu'au-devant du Grand Seigneur-et-Maître, leur Bon Suzerain, avant de présenter leurs requêtes, ils devaient au mieux, se casser en deux en une courbette plus ou moins gracieuse; et au pire, s'affaler à ses pieds, à genoux, la tête au sol, les fesses en l'air et le souffle bloqué, attendant l'autorisation de se relever...

Je ne sais de quelle "nature exacte" était cette marque, je me refuse à l'examiner à travers le prisme de la "modernité" de nos jours de paix travestie; et de liberté, claire obscure...

C'était une autre époque; et ni vous ni moi ne pouvons aujourd'hui la qualifier et encore moins nous octroyer le droit d'en décréter subjectivement, l'exacte nature ...de la simple politesse de Cour à la bassesse de la plus vile des basses-cours, la palette des choix ne serait guère facile à déchiffrer...et les diverses poules à plumer...

Nous pouvons encore moins dire, si nous vivions cette époque, si oui ou non, nous nous y serions pliés, ou si nous aurions essayé de fanfaronner en la refusant...Souvenons nous tout de même, que même en temps de paix, des soldats-huissiers en armes étaient souvent là, pour plaquer, violemment au sol, ceux qui y hésitaient... et qu'en état de guerre, la question pouvait bien, à travers quelques têtes trop hautes, être, très vite tranchée...

A une époque, un peu moins éculée et moins barbare, le baisemain était d'un usage courant...les rois, les émirs et les beys en bénéficiaient et les princes et notables s'y pliaient naturellement; à leur tour ils en bénéficiaient aussi, de la part de leurs propres enfants et proches parents...

Personne n'y voyait une marque de servilité...sauf bien sûr, les esclaves quand il y en avait, (sachant bien qu'il y en a encore aujourd'hui, même s'ils s'ignorent...ou s'ils sont bien masqués); et aussi les domestiques parmi ceux qui n'ont pas été "intégrés" à la famille pour leur ancienneté et loyaux services; et qui eux, s'assimilent aux proches et aux parents pauvres...

Souvenons nous que, pour la génération qui nous a précédés, nos vieux encore vivants (et pas seulement dans les campagnes) se saluaient, en se tenant mutuellement la main droite serrée, que dans un aller-retour répété, à tour de rôle ils s'embrassaient pour de vrai, à la différence du baisemain protocolaire qui lui, n'est que simulé, esquissé, et presque toujours inachevé qu'il était; souvent esquivé par le monarque, qui parfois le stoppait...

Nos anciens d'hier ne voyaient en ces salamalecs,(salam-3aleïk), aujourd'hui dépassés, aucun folklore; pas plus que ceux d'aujourd'hui n'y voient que salut normal et mutuel respect...

Aucune trace de soumission déshonorante (au contraire...) et encore moins de honte, de peur ou de servilité... du moins en temps de paix.

La "soumission", quand elle n'est pas "vraie foi", est générée par la peur ou la terreur, en même temps que par l'impuissance devant quelque chose ou quelqu'un, jugés impénétrables, horrifiants et tout-puissants, munis d'une force ou d'un pouvoir exorbitants...

Divers éléments de la nature déchaînée ou incompréhensible, ont servi d'abord à l'homme primitif de dieux terrifiants et inexpugnables, auxquels il s'est soumis, en leur exprimant tour à tour, ou simultanément, ses peurs et ses prières éperdues...

Soleil, Lune, Vent, Mer, tremblements de terre, éclairs, tonnerres et parfois même certaines bêtes féroces ont ainsi représenté, pour cet homme primitif, des dieux adorés, tout en étant craints ou implorés selon les circonstances... il allait jusqu'à leur soumettre des "offrandes" matérielles ou animales et dans les cas extrêmes, humaines en enfants ou femmes, sacrifiés sur un autel sanctifié par leur sang...le plus souvent innocent..

L'homme ignorant craintif et barbare les adressait ainsi à Dieu, (ou à ses "dieux pluriels"), ou encore à des animaux féroces déifiés pour l'occasion, voire aux armées conquérantes et dévastatrices, qu'elles soient régulières ou formées de religieuses milices, prétendant combattre pour la gloire de leur "dieu particulier", noir, rouge, jaune ou blanc, juif, chrétien ou musulman, et dont elles vont même jusqu'à s'arroger le droit d'être, les seules, et contre tout et tous, à le représenter...voire, pour leur gourou suprême, à l'incarner sur terre, à l'intérieur de sa soutane particulière, quelle que fut sa coupe ou sa couleur...

La tentation de servilité, voire son obligation s'installe lorsque, top faible ou manquant de courage, incapable de faire face, en se rebellant d'une manière ou d'une autre, mais refusant de se soumettre à son destin (la mort ou la perte de pouvoir), un homme choisit de se soumettre à ce(lui) qui est face à lui, tout puissant et menaçant..) attitude qui consiste alors à "tout offrir" y compris son honneur à ce(lui) qui menace et domine... pour espérer survivre au danger de mort imminent...

C'est ce sentiment que ressentent ceux qui, vaincus face à des ennemis plus féroces, renoncent au combat guerrier en même temps qu'à leurs armes et qui, préférant le déshonneur à la mort, se jettent aux pieds de leur vainqueur, lui jurant fidélité à la vie et à la mort....et dans ce dernier cas encore, je ne sais s'il faut toujours parler de soumission avec (l'honneur préservé) ou de perte d'honneur dans la servilité ...ce sera à chacun de se faire sa propre idée...du moins quand il s'agit de se soumettre ou de s'avilir en tant que simple guerrier vaincu; ou de simples soldats défaits, les armes à la main jusqu'au dernier moment...

Mais, quand il s'agit d'un chef de tribu en guerre, ou de chef d'Etat, même en "temps de paix", sachant que les Etats sont toujours, comme les tribus originelles, en état de guerre de survie, serait-elle seulement financière ou stratégique de position, il en va tout autrement...

Il ne s'agit plus alors se s'avilir en s'aplatissant aux pieds des Puissants du jour, en tant que simple personne, mais bien d'humilier et d'avilir toute la Tribu... ou toute la Nation.

Qu'il s'agisse d'un Obama, cette parenthèse-alibi noire, ou des Bush ou Clinton révolus ou à venir, et même d'un Trump "révolutionnaire" ("un éléphant (même roux et jouant au fou) ça trompe énormément"), ces chefs, toujours les mêmes, représentants du même sempiternel Us White Power pseudo-triomphant à genoux...Ou qu'il s'agisse ailleurs d'un Hollande s'aplatissant, autant que les précédents nominés, devant la Finance Nazisioniste, La Vraie Suzeraine et ses esclaves courroies de transmission, Buveurs de pisse de Chamelle, allumeurs de guerres associés, terrorisant la planète entière et dont tous ces pseudo-grands s'engagent à servir les intérêts particuliers et barbares, à l'encontre même de l'intérêt général du Citoyen américain ou français...

Qu'il s'agisse d'un hurluberlu, coopté par le hasard de circonstances bizarroïdes en qualité officielle de "président", minus sous qualifié et insignifiant aux yeux hagards, qui se laisse humilier, devant tout un peuple, par un prince hilare, un "turban" ignare, "puissant" seulement par l'argent du pétrole de son pays, exploité au bénéfice exclusif de sa famille tribale et utilisé, sans scrupules aucuns, pour fomenter des guerres civiles fratricides et avilir davantage au passage, en les achetant, ceux capables de vendre au diable leur âme noire et vile, contre leur maintien dans un fauteuil doré, rendu puant à leur seul contact fessier...

Qu'il s'agisse d'un autre président à l'ego vieillard, ou de n'importe quel député (plutôt #dépité) de la Nation, expressément élus par le peuple, pour sortir le pays du marasme idéologique obscurantiste et rétrograde dans lequel il a été plongé et qui, pour des raisons encore obscures (dans tous les sens du terme), renoncent à ce projet et remettent le manche à balai de l'Avion Tunisie ainsi que ses boussoles, à ceux qui ne sont familiers qu'avec les rênes du bourricot ou avec le manche à balai des sorcières, fussent elles princesses ou reines...

Ou qu'il s'agisse d'un Premier ou d'un dernier ministres, désignés pour tourner le dos aux gourous marchands de religion malfaisants et qui se mettent, ipso facto, à leur manger dans la main, en se bousculant si besoin au portillon, pour courber, devant eux, piteusement le dos...leur laissant en pâture tout le pays dont ils savent qu'ils vont, en émirats, le morceler selon les desiderata "du Plan" de loin manœuvré dont ils ne sont que les esclaves masqués ou mains d'œuvre... qualifiées juste, pour être manipulées, par des "espions experts", en "serviteurs conseillers", déguisés...

Qu'il s'agisse de ceux-ci ou de ceux-là, il n'est plus question de tourner autour du pot et de choisir le plus petit des maux des mots, ou le moins virulent des "faux leaders"...il s'agit de tout un peuple trahi, il s'agit de traîtrise, de haute trahison, ainsi qualifiée par la Justice; et sanctionnée jadis et aujourd'hui encore, par l'horrible "haut et court, jusqu'à ce que mort s'en suive"...de la sentence de pendaison, fatale, mais juste...

On peut donc dire, avec et sans jeu de mots, qu'au bas mot, Obama, Hollande et tous les autres grands et petits maux et gourous réunis, qu'ils aient été de principaux rouages ou de simples huiles de graissage, l'ont tous échappé belle...ils échappent oui, mais jusqu'au réveil des Justes, un jour peut-être...

Car la haute trahison, si elle a bien un prix, toujours éphémère, elle n'a par contre aucun recours, aucune caducité ni prescription aucune; ni encore aucune date de péremption; comme la vengeance, elle se bonifie, quand elle est froide et humaine...à défaut, Dieu reconnaîtra les siens...

Autrement dit, leur maléfique fauteuil, "ils ne l'emporteront pas au paradis", c'est vers les épouvantes des géhennes et les affres sombres des enfers, qu'inexorablement, il les conduit./

En option, on pourra ajouter..."piètre consolation".

Partager cet article
Repost0
28 mai 2016 6 28 /05 /mai /2016 20:17

Bonjour, je reviens vous entretenir....

Du nazisme, du sionisme et autres racismes et impérialismes, aux crimes qui peinent à se différencier ...

Il y a quelques temps, j'avais procédé à une analyse rapide d'un concept apparemment bizarre pour certains de mes amis et totalement rejeté par d'autres personnes qui m'ont taxé d'antisémitisme, oubliant ou ignorant, que les Arabes, ethnie à laquelle appartient une partie du peuple nord-africain est essentiellement sémite, au même titre que les Juifs ; et surtout que les Berbères les vaillants ancêtres de ces contrées nord-africaines étaient tous ou presque, juifs avant que d'être islamisés ......

Il s'agissait en effet, du #nazisionisme un néologisme dont je faisais usage depuis déjà quelques années, en sachant pertinemment que le #judaïsme, n'est en aucun cas sioniste ...et que chaque mois ou presque, des milliers de Juifs dénoncent à répétition, jusqu'en plein cœur de New-York et de Washington, la supercherie du sionisme et le holdup qu'a fait l'Etat sioniste d'Israël de leur religion...

J'y reviens donc aujourd'hui pour essayer de nouveau de m'en expliquer...


Le nazisme est une notion #dynamique, (c.à.d. appelée à évoluer); il était essentiellement basé sur le préjugé raciste de l'existence présupposée d'une "race aryenne" qui serait seule digne de vie et de confort, parmi les populations ou populaces, notamment européennes....

Les Nazis, conduits par Hitler et sa clique de "surhommes" ont donc commencé par rassembler les juifs dans des "camps de concentration" ce qui n’était qu’une 1ère étape ; d’abord les masser, en attentant de décider d’une "solution finale", au sujet de laquelle le monde n’a pas été, et ne sera probablement jamais, d’accord.............................................. :

Il s'agissait, soit de les déporter en dehors de l’Europe, (vers l'Afrique), soit de les "éliminer physiquement", ce qui a finalement commencé à se réaliser, à petite puis à plus grande échelle................................................…

Dans cette planification démoniaque, les Juifs n’étaient pas les seuls à devoir être extirpés de la race aryenne qui en serait d'autant "épurée", mais les Nazis n’ont pas eu le temps d'aborder les autres étapes concernant Romanichels, Arabes et autres races "inférieures" et indignes de vivre parmi la race dite-supérieure…tout le monde est presque, historiquement d'accord la dessus...................

Les choses évoluant au milieu du 20ème siècle, le nazisme, apparemment vaincu comme force armée, a subsisté dans les esprits et s’est adapté pour survivre...et "naturellement", ou contre nature, à chacun d'en juger, il s'est marié avec, voire fondu en un autre préjugé raciste, plus vivace que jamais alors, j'ai nommé l’#impérialisme...

L'impérialisme est un autre mouvement "dynamique" qui lui aussi, a pour fondement idéologique un complexe de "supériorité ethnique" véritable cousin germain (cousin de sang) de la fameuse "race aryenne hitlérienne", et qui considère cette fois-ci, que seuls les "peuples blancs, puissants et évolués" ont le droit de vivre dans le confort économique et social ; et que les richesses des pays technologiquement incapables d’en profiter, devaient être exploitées au seul bénéfice des races-et-pays capables de les apprécier à leur valeur et d'en faire profiter leurs propres citoyens (en fait seulement les plus riches, parmi eux)…...................................

Parmi ces richesses, il y eut d’abord les espaces géographiques razziés par le #colonialisme européen dès le 15ème (#Colomb_1492) et jusqu'au 20ème siècle, mais qui se poursuit encore sournoisement, notamment en Palestine et en Afrique, après avoir englobé l'Amérique et l'Australie, exploitant parallèlement pour ce faire, la main-d’œuvre bon marché, fournie abondamment sur place, par les autochtones, ces peuples fiers, mais par les armes et les finances, asservis; ces fameux peuples "dits inférieurs" pour les infâmes....ces lâches et combien sournois et hypocrites financiers.........................................

Il y eut aussi, en même temps, d’autres trésors à exploiter sans ménagement par l'Impérialiste-dominant, trésors du sol et du sous-sol, se déclinant en bois et charbon, pétrole et gaz et autres richesses minières telles que l’or, le diamant et divers métaux précieux…

De nos jours, il y a l’eau potable (qui aura très bientôt ses propres guerres, déjà programmées par l'impérialisme financier sournois et rampant....Soudan, Egypte, Israël) ; et pourquoi pas, l'air pur, qui comme l'eau est allègrement pollué; et se raréfie d'autant et qui, dans quelques-temps plus très lointains, viendra à être commercialisé au prix fort, et en bouteilles, by Usa ou mieux encore by Usra, pressurisées…

N'anticipons cependant pas trop; et revenons à nos moutons contemporains................. :

L’impérialisme d’abord européen, puis devenu dans la foulée américain pour ainsi dire, "naturellement", (cette fois-ci pas contre nature du tout), via la finance internationale monopolisée par une poignée de riches banquiers dont principalement le fameux baron de Rothschild, finit par engendrer le sionisme ....

Celui-ci couvait déjà dans le bain de culpabilité européenne vis-à-vis de la Shoa; et les manigances financées par Rothschild et consorts n'eurent pas grand-peine à aboutir à l'odieuse et mensongère déclaration Balfour (1917) qui visait à procurer "une terre sans peuple (sic), à un peuple sans terre", certificat de naissance officiel qui nous amène "tout naturellement"(?), à ce qui se passe en Palestine depuis 1948.......................................

A la lumière de cette analyse, rapide je le sais bien, le sionisme né en Europe (et qui était bien européen et non pas seulement allemand; et qui, ironie du sort est né d'un complexe d'infériorité, puisque les promoteurs du sionisme, juifs eux-mêmes, considéraient le Juif comme une "anomalie" européenne quasi-cancéreuse), s'est littéralement sublimé en se transformant en complexe de supériorité et est devenu, dans sa forme évolutive contemporaine "la chose la mieux partagée", entre les Américains et d'autres peuples dit-évolués, tels que les Australiens, et les Israéliens, trop puissants, "trop intelligents" et "trop purs" pour se mélanger avec des autochtones sous développés, méritant à peine le droit de vivre sur la terre de leurs ancêtres dont on a commencé à les exterminer ou au mieux, les expulser (pour les Palestiniens en 1948), et continuer à les exproprier abusivement jusqu’à ce jour, grâce à la large collaboration internationale, d’abord implicite tacite, puis actuellement plus explicite et participative, avec des armements sophistiqués et des milliards de milliards de dollars tombant comme la pluie dans l'escarcelle #Yahu_sioniste, sans oublier l’"appui mondial" via ce "vieux machin-ONU" généralement inféodé lui aussi, au "pauvre peuple" du "Juif-errant" menacé dans son existence par le "terroriste palestinien" dont on en arrive à lui dénier, à travers des "recherches pseudo-scientifiques historiques" ad-hoc commanditées, la possession de la terre connue et reconnue de ses ancêtres.....

A l'instar de l'enfant, violenté ou violé tout jeune, et qui se transforme quasi inéluctablement, en adulte déviant ou en violeur impénitent, on a vu ainsi un peuple, jadis humilié et persécuté en Europe (et pas que par le nazisme), se transformer en sioniste persécuteur, donnant naissance au "nazisionisme", ce fléau universel avec ses lobbies financiers omnipotents, exerçant leur influence néfaste sur toute la planète, y compris dans les pays arabes et autres pays dit-musulmans…...............................................

Voila pourquoi j'en suis arrivé à qualifier cette mue du nazisme vaincu en sionisme conquérant, de "nazisionisme"; et qui, d’abord israélien, est devenu quasi-occidental en se créant une zone d'influence implacable #Us_australo_européenne, que je ramasse parfois dans cette contraction, pour certains abusive, d’#Usraël .....et parfois, pour faire plus court, ...Usra.

En effet pour moi, comme pour d'autres observateurs, Israël est devenu de facto, le centre-cœur du "monde évolué", et son peuple d’abord "élu de Dieu" forme aujourd'hui le "seul Etat voyou" auquel le monde occidental pardonne, par blanc-seing anticipé, tous ses dépassements et crimes contre l'Humanité...

Nous assistons ainsi à un processus pour le moins bizarre et frustrant, qui consiste en ce que les puissants du monde "donnent le Bon-Dieu sans confession aucune" à Israël... processus qui participe du même phénomène pathologique, ressortissant d'une "psychiatrie sociopolitique" (à inventer), qui fait que le colon sioniste, violeur de terre et terroriste d'un autre peuple, en arrive à se considérer (et à se ressentir dans son subconscient héréditaire atteint du syndrome de l'enfant violé), comme la "victime subjective" de sa victime objective, historique, bien réelle, "sublimée" (à l'envers) en victime expiatoire et à son corps défendant, d'un crime historique révolu (la Shoa dont le champ n'est jamais clos, rouvert qu'il est à chaque occasion; et chaque fois lourdement rappelé), crime que le Palestinien n'a, au grand jamais commis...et que pourtant, son bourreau lui fait inconsciemment (?) assumer...le présentant chaque fois aux yeux de l'Occident culpabilisé, (#shoa_bilisé); et de manière subliminale(?), comme Le Terroriste idéal/idéalisé...

Abordons maintenant un nouveau concept, pour finir d'illustrer et en même temps confirmer le caractère dynamique et évolutif du sionisme et de son frère aîné nazi (qui se sont fondus et mutuellement prolongés dans cette arme idéologique revivifiée que j'ai dénommée nazisionisme; il s'agit maintenant de voir comment ces deux compères fondus/confondus, se sont plus récemment eux-mêmes fendus de "mon" fameux #nazisionislamime, un concept aujourd'hui quelque peu barbare parce que nouveau; et par moult gens jugé "blasphématoire" (pour l'entendement); et qui pour moi, n'est blasphématoire qu'en apparence; et en apparence seulement...

Pour aller vite, je dirai que le même pouvoir exorbitant de la Finance Internationale qui a entretenu sans peine aucune l'esprit du nazisme, en le "fondant" dans le sionisme, avec le savoir-faire magique d'un habile artisan-fondeur ou du vulgaire haut-fourneau d'une fonderie industrielle transformant des masses de fer brut, en barres acier plus "pur"...plus performant...... cette même secte financière, d'essence sioniste, n'a pas non plus, eu de peine aujourd'hui, à récupérer le wahhabisme islamique, pour "recréer" et développer en le prolongeant, ce même nazisme originel, à travers cette nouvelle arme idéologique fulgurante de l'ISIS et à la mettre dans les mains de sous-fifres ignares, dûment aveuglés par la puissance hypnotique de l'argent...

C'est ainsi, qu'à leur insu ou consentants, cela ne change rien à l'affaire, certains pays arabes chameliers et dits-musulmans sont intégrés de manière en apparence blasphématoire (pour leur supposée religion), à ce mouvement planétaire combien ravageur de populations (le plus souvent musulmanes), par les mains-mêmes de ceux qui se font passer pour des sur-musulmans (plus musulmans que les simples musulmans); la boucle est bouclée...

Le nazisme a eu sa "race pure" et ses "surhommes aryens"... le sionisme les a récupérés et maquillés, grâce à l'apport combien déterminant de la finance internationale (Rothschild_Soros_and_Co) qui n'a de nos jours, absolument aucune peine non plus, à les "islamiser", en peinturlurant, en surface seulement, le même socle idéologique raciste, et à en faire des fauteurs de crimes contre l'Humanité, humanité des seules sociétés qui n'ont pour crime que celui d'exister et de prétendre vouloir vivre, sur cette terre que veulent s'approprier en exclusivité, quelques rares ultra-riches mutants, de moins en moins humains, de plus en plus froidement omnipotents.

Le plus tragi-comique dans cette affaire, c'est que la carcasse essentielle du moteur et le principal rouage de la dernière arme fatale en date, conçue ingénieusement par les experts du sionisme mondial sont constitués par "les frères musulmans" et de leurs milices de tous pays, y compris le nôtre, et que ceux-ci assument pleinement la responsabilité des massacres perpétrés essentiellement à l'encontre de musulmans que le prisme du wahhabisme, davantage déformé par le nazisionisme, leur fait voir en mécréants...en même temps que ce prisme leur fait ressentir que leurs vrais ennemis idéologiques sont ceux-là mêmes, qui se font passer à leurs yeux pour leurs meilleurs amis...

Quand on a en mémoire visuelle la scène d'un #John_McCain et du #6èmeCaliphe_Jebali se congratulant aussi cordialement en 2011...ou encore celle d'une Madeleine Albright, reçue, en 2016, dans le bureau central de Mont-plaisir avec un plaisir aussi évident, par un aréopage de gourous aussi visiblement subjugués et obéissants, peut-on encore douter de la qualité foudroyante du nazisionisme en pleine réussite de mutation #frériste_islamistisante...

Quant à l'appartenance ou non d'#Ennahdha et consorts à la secte des Frères Musulmans. nos gourous, (de leur suprême, à leurs plus obscurs subalternes), se sont relayés pendant et après leur coûteux 10ème congrès qui vient de s'achever, pour nous servir leur même plat, maintes fois réchauffé, du #ni_oui_ni_non,...

Oyez braves gens, oyez, ils n'appartiendraient plus à la nébuleuse,... mais ils se refusent à la renier publiquement... et encore moins à en divorcer officiellement...

Nos "islamistes nouveaux-démocrates" se déclarent dorénavant, coté jardin civilistes musulmans frères de tous les musulmans, et coté cour, à moins que cela ne soit l'unique et vrai coté, Civilistes Démocrates ET frères inséparables des #Frères_SurMusulmans...

Une vraie fausse embrouille ou une simple embrouille, vraie?

On n'en est plus seulement au fameux #Hadj_Moussa_Vs_Moussa_El_hadj, que le Tunisien, depuis belle lurette connaît; ça en RE-devient :

#Hadj_Mourou ET #Chourou_El_Hadj #Aussi, ou mieux encore et en plus clair..., #Docteur_Jekyll #ET #Mister_Hyde, en même temps, en pleine conscience(?); et en toute mauvaise foi !! Tout comme avant !!!!

En attendant #Godot de Bekett... ou en attendant Monsieur Godeau du #Faiseur de Balzac? qui viendra... et qui ne viendra pas? ..

Pour moi, comme pour vous, il s'agit-là, du même Théâtre de l'Absurde, revu et barboté à la sauce BICOT, #islamistisant_démo_niaque?

Ca craque de partout, un pseudo-démocrate./

Partager cet article
Repost0
16 mai 2016 1 16 /05 /mai /2016 13:17

Madame Saida bonjour,

Je suis désolé de vous décevoir...Bourguiba est un grand homme d'Etat et le restera dans l'histoire, mais ce n'est ni un saint ni un ange, il était très complexe, à la fois très bon, sensible, généreux, au cœur tendre et à la larme facile, et surtout, surtout, il a grandement contribué à faire de plusieurs générations des gens cultivés capables de défendre les acquis de leur pays, mais en tout cela, il n'a jamais été le seul acteur, en bonne journaliste historienne, vous êtes bien placée pour connaître d'autres personnages aussi valeureux, au service de leur pays...

Pour ce qui concerne plus précisément ses torts, Bourguiba à coté de toutes ses qualités était un illuminé, coléreux et enragé contre ses adversaires, parfois même davantage que contre ses ennemis; et surtout il était mal entouré par des flatteurs qui ont cultivé sa mégalomanie à leur profit...

Madame Saida, vous me demandez des documents qui prouvent ses calomnies envers si Mustapha Kaak..je vous renvoie à l'un de ses discours télévisé certainement disponible à la Tv qui l'a maintes fois rediffusé...Bourguiba fraîchement Président, y décrivait une scène, où feu Lamine Bey, entrant dans son palais s'était retourné dans un geste mécanique de #monarque_ENCORE_en_ exercice, pour tendre sa canne à pommeau d'argent et or à celui qui entrait derrière lui, pour la déposer quelque part... Bourguiba, qui était alors son PM était justement derrière.... se donnant, comme toujours, le beau rôle, il prétendit avoir rabroué le Bey et lui avoir dit "haut et fort" qu'il ne fallait pas (je le cite) "qu'il le prenne pour son muchacho, son larbin Mustapha Kaak"...et de partir dans une diatribe de deux longues minutes d'insultes et d'impolitesses gratuites, envers cet ancien Premier Ministre qui lui avait facilité la vie et l'avait aidé plus d'une fois, même en dehors de cette occasion confirmée par sa lettre de remerciements, publiée ici par #Capitalis...

Pour d'autres calomnies, envers Mohamed Mzali, (augmentation du prix du pain), et avant lui Ben Salah, (avec l'avatar du collectivisme) Bourguiba, "avait été trompé" selon ses dires... par ses collaborateurs...qui pourtant étaient à deux doigts de lui demander l'autorisation de respirer avant de pouvoir le faire, tellement ils connaissaient son fichu caractère...en bonne journaliste, vous devez savoir tout cela...vous devez aussi savoir comment et par quelle épithète pour le moins impolie, il s'est permis de qualifier feu Béhi Ladham, alors, tout à la fois son bras droit et son souffre douleur... vous savez aussi, surement madame Saida, combien de fois il a jeté à la tête de ses ministres des noms d'oiseaux et même une fois un encrier...tout cela est documenté et confirmé par la petite histoire de ceux qui ont vécu cette période de notre jeunesse...(remarquez, que je m'abstiens de parler de Ben Youssef qui était aussi "tordu" que son ami et compagnon d'armes, ni de l'avatar de Sabbat Eddhelem à la Kasbah...dont je ne suis pas sûr que tout ce qu'on a dit et écrit à ce sujet, soit totalement objectif ou vrai...)

Madame Saida, encore une fois, Bourguiba a été un immense visionnaire et un grand homme d'Etat, l'Histoire l'a déjà consacré en cela, mais ne faisons pas de lui une idole sacrée, et irréprochable, une espèce de "totem tabou"... critiquer ses excès, rappeler, ses colères et ses travers, ne relève certainement pas du blasphème, ou alors, nous n'aurions rien à envier à certains gourous qui aiment tellement Dieu qu'ils déclarent devoir le défendre...

Avec mes amitiés...

Partager cet article
Repost0
16 mai 2016 1 16 /05 /mai /2016 13:11

In memoriam...

#Le_16_mai_1966, jour du décès de mon père était un lundi aussi, comme aujourd'hui cinquante ans plus tard...pour moi c'était hier, c'est classique de le dire mais c'est comme cela que je le vis...

Aujourd'hui, il fait grand soleil à la Marsa.

Il tombait une pluie fine ce jour-là sur le matin nabeulien...

Cela faisait une semaine ou un peu plus que #Hmeida_Haouet mon valeureux père avait quitté l'hôpital tunisois et rejoint son domicile nabeulien...il était épuisé, mais serein.

Je lui avais fait quitter l'hôpital en urgence et l'avais ramené chez lui en ambulance à sa demande expresse..."ramène moi à la maison" m'avait il ordonné d'une voix faible mais déterminée...

Il avait été charcuté inutilement et surtout humilié et blessé par une conversation d'un "médecin" chef de service qui, traversant les chambres de malades en commentant pompeusement ses prouesses à ses étudiants attentifs, se fichait de savoir que la personne dont il annonçait "la fin imminente et inévitable", était endormie ou éveillée ...ou si elle maniait la langue de Molière, beaucoup mieux qu'il ne le faisait...

Pour ce connard de petit "boucher malsain", ce n'était déjà plus un être humain dont il annonçait (à d'autres mais en sa présence impuissante), la fin dont il se lavait les mains...c'était "sa chose" dont il avait charcuté les pieds ...et dont maintenant il avait estimé que cela ne valait plus la peine que sa triste seigneurie s'en occupât...

Le Directeur de l'hôpital était un #Ezzine nabeulien, ami de la famille et copain d'enfance de mes oncles Tahar et Mohamed...et c'est en leur présence tous les trois qui essayaient en vain de me calmer, que je fis entendre, à ce triste sire de pseudo médecin inhumain, ses quatre vérités...

Mais, passons... des pseudos comme lui et des pires, il y en a encore aujourd'hui toute une meute enragée, tout un chacun le sait...cette sale engeance est exclusivement assoiffée de gains et de prestige malsain...heureusement qu'il y a aussi des médecins compétents et humains...et qui savent ce que Serment d’Hippocrate veut dire...

Aujourd'hui et depuis longtemps déjà, #Hmeida mon père et tous ses nombreux frères sont dans une autre dimension... peut-être nous observent-ils de quelque part avec leur bienveillance coutumière...

Aussi ai-je tenu à leur rappeler, à eux et à tous nos chers disparus, (certains plus tôt que d'autres), que dans nos mémoires et dans nos cœurs ils resteront, toujours à leur place...la meilleure.

Que ceux qui ont la foi et le voudraient bien, fassent pour eux une prière.... et que les autres aient une douce pensée à leur intention./

Partager cet article
Repost0
15 mai 2016 7 15 /05 /mai /2016 17:13

Prétention quand tu nous tiens...tu nous tiens bien.

Dans l'un de mes précédents "posts" je vous ai déjà parlé de ma prétention d'avoir influé quelque peu sur la perception de la mixité dans l'Université d'un pays du Golfe...

Aujourd'hui, j'en rajoute une couche, allez... s'agissant de #prétention, j'en ai encore plein, en réserve...

En 1975 ou 76, j'étais #délégué de la Jeunesse et des Sports à Nabeul, qui connaissait alors un boom touristique notoire...j'avais dépassé la trentaine et j'étais libre de tout attachement..

Fin septembre, sur une plage d'hôtel quelque part du côté de Hammamet, je faisais un brin de marche accélérée sur le rivage assailli par une mer déchaînée, agressée qu'elle était par le vent du sud, violent et désagréable qui par rafales, "hurlait..." (dans le Hauts de Hurlevent, le vent soufflait du nord...non je n'ai rien dit, je me comprends).

Cette conjugaison d'éléments d'une nature irritée, m'offrait ainsi une plage totalement désertée...ou presque...

"Sur la plage abandonnée", (il n'y avait pas Brigitte Bardot...) il y avait quand même une belle silhouette féminine qui visiblement voulait aussi, de cet esseulement profiter... mais qui, sans le vouloir et à petits pas, quelque-peu apeurés, de ma propre silhouette... s'approchait...

Croisement de la belle blonde avec l'autochtone (qu'elle m'avoua plus tard avoir pris pour Italien ou Français), hochement simultané de têtes, sourires réciproquement intéressés, salutations, puis conversation d'abord en français, poursuivie en anglais...

#Barbaralee, (non, pas la Barbara de Jacques Prévert)....

Barbaralee était journaliste fort connue à New York...elle passait deux semaines de vacances payées par son journal... elle était accompagnée par une amie et elles voulaient toutes-deux, connaître autre chose du pays, que ses hôtels, ses restos et autres "façades artificielles..."

#Barbaralee, toute "vraie blonde" et de surplus "américaine" qu'elle était, n'était ni bête ni bornée, comme j'en étais "viscéralement" persuadé; (la légende veut que les vraies blondes soient réputées niaises, surtout les américaines; mais Barbaralee n'était décidément pas concernée)...

Elle comprenait l'italien, (comme moi), elle avait fait du latin, (comme moi), elle baragouinait en français, un peu moins bien toutefois que moi en anglais, que je maîtrisais bien, ou assez ...

Barbaralee n'était non plus, pas mal de "sa petite personne"; elle était plutôt grande de taille, (juste un peu moins que moi), avait la quarantaine à vue de nez, de beaux yeux bleu pervenche, mais surtout, elle connaissait assez bien l'histoire du pays qu'elle visitait et voulait tout voir...

A son programme il y avait le musée du Bardo, les ruines de Salammbô-Carthage et celles de Kerkouane, mais aussi Tozeur, Kerkennah et Djerba, sans oublier les Catacombes de Sousse, la Médina de Tunis et sa Kasbah...

Bref "l'américaine" que j'avais en face de moi, en près d'une heure de conversation, me fit dépasser, voire effacer, mes préjugés envers le yankee moyen, arrogant, méchant, bête et violent ...

Barbaralee que je prenais pour une ignare, me surprit par son ouverture d'esprit, par sa large culture et par sa connaissance des tares de son "pays officiel" et me réconcilia quelque-peu avec le Citoyen-Us...

Bref, Barbaralee m'intéressait...

J'étais mon propre chef au bureau régional, comme déjà dit... je me fis remplacer par un collaborateur et me mis en vacances pour dix jours, envoyant néanmoins une demande de congé à mon administration centrale...

L'amie de Barbaralee, je n'en fis la connaissance que le lendemain, elle n'avait que 45 ans, mais en paraissait au moins dix de plus, elle était super-nerveuse, criarde et exigeante envers son amie qui, stoïquement, la supportait sans jamais se plaindre...

Elle "exigea" de Barbaralee de faire de la voile qu'elle prétendait avoir "longuement pratiquée sur le lac familial..." (avec l'accent qu'elle voulait frenchie), Barbaralee leva les yeux au ciel d'impuissance...mais j'avais ce qu'il fallait...

Nous mîmes le cap sur le Club des Trières de Nabeul, où malgré le vent violent qui sévissait et les réserves formulées par le jeune préposé, je me procurai un voilier sur lequel j'embarquai avec mes deux compagnes du jour, en ayant les plus grandes peines du monde à maîtriser mon brave "vaurien" qui se cabrait face aux vagues, et à lui faire quitter la houle du rivage sans encombres...

Mais ne voilà-t-il pas que notre fofolle "exigea" de moi qu'elle prît les commandes, juste au moment où, luttant contre le vent pour garder un cap incertain et devant virer de bord en urgence pour éviter un chavirage, elle se mit debout sans autorisation... et reçut en plein visage, la bôme qui virevoltait ...plus de peur que de mal, mais cela suffît pour la calmer, juste pour la demi-journée....

Je finis par apprendre au cours de nos randonnées à travers le pays, qu'elle était l'épouse du "Lord Mayor" de New York, ville dont elle se targuait de me faire offrir la clé symbolique par son époux de maire... (celui-là même qui s'en était débarrassée en la confiant pour un temps à Barbaralee, leur commune et dévouée amie...)

Au cours d'une escale à Sousse, alors que nous visitions en bons touristes, les souks de la Médina, l'épouse du maire de New York City m'offrit un échantillon supplémentaire de son hystérie, paraît-il coutumière...

A la vue d'une tête de bœuf empalée "comme il se doit" sur la devanture de tout boucher de mon pays civilisé, l'amerloque, yeux révulsés se mit subitement à hurler à la mort, tout en se donnant de violentes gifles sur la tête, comme si le boucher en question, voulait la propre tête de "madame la maire", sur son pal en acier, accrocher...

Barbaralee et moi eûmes toutes les peines du monde à la calmer et à l'éloigner de la tête du pauvre bœuf dont elle ne pouvait détacher ses yeux exorbités...

Avouons qu'il y avait de quoi l'affoler, "le beefsteak" madame le connaissait seulement empaqueté en papier aluminium... ou alors comme bête à cirque, sur quatre pattes dressée, furieuse d'être enfourchée, piaffant, soufflant des naseaux, ruant et se cabrant en soubresauts, dans un rodéo de vachers en ponchos, et autres gauchos énervés et hilares...

Deux jours après, sur une terrasse de piscine d'un hôtel de Nafta, #madam_mayor dûment alcoolisée, voulut coûte que coûte, prendre un bain de soleil "en nu-intégral" et s'était déchaînée contre les employés qui voulaient l'en empêcher,... elle se mit à hurler qu'elle allait téléphoner à "le embassy du states"... pour les faire coffrer sans autre forme de procès.

Bref, j'ai été pendant près de deux semaines, assez mouvementées, en compagnie tout à la fois de l'image type que je me faisais de tout yankee moyen...et de son exceptionnelle opposée...

Au bout de son séjour, Barbaralee avait fait moisson de beaux souvenirs de vacances, mais elle avait surtout fréquenté des gens agréables à vivre, cultivés et pacifiques, bienséants et bons-vivants, à plus d'un titre intéressants...

Barbaralee m'envoya des cartes postales de Pise, de Venise, de Naples et de Rome, puis plusieurs lettres de New York...elle voulut revenir en vacances en Tunisie, mais n'en eut plus l'occasion...à un moment, je projetai même de faire mon doctorat tardif aux USA, mais ce fut Paris que finalement je choisis...

La dernière lettre de Barbaralee, c'est quelques mois avant l'épisode "Paris", que je la reçus ...elle avait quitté définitivement New-York-City pour Washington-DC.

Barbaralee était "démocrate" et projetait de tout faire... pour se faire élire au "Congress", par de puissants lobbies...

Cela fait maintenant près de deux décennies qu'elle y siège, votant des lois qui s'appliquent non seulement aux Etats Unis, mais dans tous les nombreux pays, par les #Finances_internationales dûment asservis...

Cela fait longtemps que je n'ai plus reçu de lettres de Barbaralee...j'ai de ses nouvelles de temps à autres, par les journaux et autres médias électroniques...

Je viens d'apprendre, Il y a deux semaines de cela, qu'elle avait tenu à présenter "des excuses officielles", (en tant que congresswoman amerloque), à un citoyen us d'origine irakienne, qui avait été transformé par le Fbi, en loque,... et ce, pour avoir commis le crime, ô combien horrible, de parler au téléphone sur un avion de ligne intérieure, "en une langue barbare", en disant en outre, #Incha_Allah, avant de raccrocher...

Erreurs fatales ou presque...

Certains parmi vous ont certainement lu comme moi, cette info sur un quelconque média et connaissent le pourquoi des réactions violentes du Fbi; et le comment de leurs suites :

L'une de ses voisines de siège affolée, l'avait discrètement signalé comme "higly suspect Arabic facies".

A sa descente d'avion il s'était fait arrêter, menotter et sauvagement rudoyer par des yankees-Fbi plutôt musclés...qui au bout de quelques heures d'humiliations variées, ont fini par le relâcher en lui marmonnant du bout des lèvres des excuses inaudibles,... #because, hautement forcées...

ACAB, c'est partout la même chose... mais revenons à nos moutons...

Avez-vous compris pourquoi j'ai titré ce post, comme je l'ai fait,... non ?

Bon, j'ai l'horrible prétention de croire que si elle n'avait pas connu certains "Arabes" à travers les yeux, les propos et le joyeux covoiturage d'un certain Tunisien des années 70, Barbaralee ne se serait pas aussi énergiquement et aussi sincèrement élevée contre les comportements racistes et malfaisants de ses congénères yankees...

Et elle n'aurait jamais songé à présenter ses excuses interposées... à son très lointain ami nabeulien...!

Je vous avais bien prévenus, non? ...

De la prétention, j'en ai encore, à votre service...

Bonjour, bonsoir ou bonne nuit, "#Comme_même" (comme il ne faut jamais écrire, comme je le vois quand même, trop souvent écrit !)

Comme vous êtes, toutes et tout un chacun, "bon-entendeur", je vous dis, prétentieusement, "salam" ou "shalom", ce sera selon, mes ami(e)s...

Et, en bon tunisien, je vous dis plus simplement, #salut;)))

To be continued...may-be./

Partager cet article
Repost0
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 14:03

Nazisme, sionisme, islamisme...la boucle en ‪#‎isme‬ est bouclée...

Il y a deux ou trois ans déjà, j'avais utilisé le concept de ‪#‎Nazisionisme‬ cela avait provoqué un tollé, notamment sur ‪#‎twitter‬ et j'avais été attaqué, par des étudiants parisiens sionistes, outrés par mon association du nazisme au sionisme.

Plus récemment, cela fait quelques mois, j'ai utilisé celui de ‪#‎Sionislamisme‬, tant il me parait que ‪#‎chacune‬ de ces sectes baigne dans le ‪#‎même_racisme‬ "extrémiste et exclusif", découlant d'une même fausse croyance qui voudrait que seul le sang de son propre clan est "pur", que seule sa propre conception de la vie sociétale est la bonne... et que sa secte particulière est la seule bénie par (le même) Dieu que chacune invoque ‪#‎à_sa_manière‬ :

!Pour ‪#‎Adolphe_Hitler‬ la race aryenne était la seule "race pure" bénie par Dieu (celui de la chrétienneté), et qui se devait d'expurger toutes les autres, de l'Humanité en commençant par l'Allemagne et l'Europe...On sait ce qu'il en est résulté; un début de génocide et une guerre mondiale...

‪#‎Théodore_Herzl‬ était quant à lui hanté par la "souveraineté juive" ...il rêvait de créer un Etat sioniste en Palestine (cette terre promise au peuple juif par Jahvé ou Elohim...Dieu d'Israël) ...un ‪#‎Israël‬ utopiste qui serait pluraliste, moderne juste et démocratique...

On sait ce qu'il est advenu de cette utopie par la dégénérescence du "sionisme théorique" depuis qu'il a été contaminé par le ‪#‎nazisme‬...Il a abouti à un "apartheid land juif", cher au cœur de Netanyahu, sur la terre de Palestine , où seule la "race pure" des blancs Ashkénazes a le droit à la science, à la démocratie et au confort social criard... ce tout auquel, ni les Arabes israéliens, ni les juifs Séfarades, n'ont vraiment droit, bien qu'étant sur le papier des citoyens israéliens...Pendant que les Palestiniens eux, sont parqués dans des camps et des cages de circulation entre des centaines de check-points à l'intérieur de zones et villages encerclés par différents murs de la honte...peuple autochtone en voie d'extermination lente, à l'image de ces autres autochtones amérindiens et australiens, jadis envahis par des bandits, escrocs et autres aventuriers européens, devenus colons de terres et de peuples libres et fiers, qu'ils ont méthodiquement spoliés et froidement anéantis...

L'islamisme, dernier avatar de cet extrémisme fondamentaliste commun, souffre quant à lui, de la même tare que ses deux pendants, à savoir nazisme et sionisme,... il constitue en quelque sorte la troisième facette d'un même prisme idéologique déformé et donc, déformant la réalité...

L'islam originel dont le nom même résume toute la philosophie et la foi qu'il a promues, à savoir la paix (salam) et la soumission à Dieu (islam ou istislam)...soumission à Dieu (et à Dieu seul); et paix pour toute l'humanité, puisque l'islam se veut universel, valable partout et en tout temps...

Le même prisme idéologique "extrémiste et exclusif" ayant altéré la conception humanitaire première du judaïsme et du christianisme qui se voulaient eux aussi universels et pacifistes, a donné une lecture déformée de cet islam, le wahhabisme et son clergé tyrannique...dont le credo et la conception sociétale rejoignent celle de la "race pure" de tous les Hitlers et de tous les Nétanyahus... exterminateurs de tout ce qui est autre, tout ce qui est différent...,

La boucle est fermée et chaque secte croit avoir réinventé la roue...une roue à "purifier",... à épurer, quitte à faire de ce qui est différent de soi, une curée ou mieux encore, une purée faite d'os, de chair et de sang...humains.

La foi en Dieu est morte, vive LA Religion du Clergé wahhabite...

La foi fraternelle humaine universelle est morte, le nazisionislamisme sectaire est né.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 13:57

Bonjour mes amis,

Petit coup de gueule et grandes craintes lancinantes...

Il y a quelques temps déjà, le Président de la République aurait déclaré en s'adressant à certains médias occidentaux,... "qu'il n'allait‪#‎pas_emprisonner‬ les terroristes de retour au pays...."

Devrions nous comprendre qu'en disant cela, comme chacun a pu le lire quelque part, il voulait "rassurer" les promoteurs et bailleurs de fonds du terrorisme, que ceux-ci soient des moutons noirs locaux... ou de puissants et redoutables étrangers ?

On pourrait être tenté de le croire, mais...

Pour clarifier un tant soit peu sa position et "rassurer" plutôt ses électeurs que nos ennemis puissants, il aurait ajouté que "le pays n'avait ni les prisons suffisantes pour loger ces criminels, ni le budget conséquent pour les nourrir...et qu'il n'était pas question d'investir dans de nouvelles prisons, à construire..."

Nous voilà à moitié rassurés...

Nous comprenons fort bien que les investissements doivent aller plutôt aux infrastructures manquant cruellement aux populations, tels notamment des hôpitaux, des écoles et des routes, pour les sortir de leur misère et de leur isolement, populations locales qui souffrent sans jamais prendre les armes, (comme certains de nos "amis"),...

Mais, le verre reste à moitié vide...

Puisque le ‪#‎Président‬ n'a pas été suffisamment explicite sur le sort que le pays et notamment la Justice, (dont il est le Magistrat Suprême), doit réserver à ces fous sanguinaires dont il se doute bien que leur retour sur le sol qui les a vu naître (pour certains), n'allait pas du tout les transformer en doux agneaux repentis et repentants, nonobstant le pardon promis par leurs pères spirituels, voire par leurs pairs, proprement dits...

Notre Armée Nationale a l'air d'avoir trouvé l'une des solutions plus ou moins souhaitée par nombre de citoyens horrifiés par les attaques et les menaces terrifiantes de ces mercenaires sanguinaires et qui consisterait à en éliminer physiquement le plus grand nombre sur le champ de bataille, malgré l'avis des ‪#‎droit_de_lhommistes‬ criards et péteux sur écrans, se trompant visiblement de pétoire... et de lieu de plaidoirie....

Cette solution reste cependant aléatoire pour diverses raisons, notamment pratiques, vu le nombre faramineux de criminels que nos valeureux soldats auraient à éliminer, leurs propres troupes et armes n'y suffisant pas; et compte tenu aussi, de ceux nombreux parmi ces criminels, qui vont se rendre... après avoir blessé ou tué nos enfants...

A moins que, étant en guerre contre des milices armées illégales, nous leur appliquions les lois de la sale guerre (qu'ils nous mènent Etat et populations civiles confondus)... et qu'on les fasse proprement passer par les armes une fois faits prisonniers, devant un peloton d'exécution en bonne et due forme, sous couvert de la loi martiale légitime.... sommes nous, oui ou non, en guerre maintes fois ‪#‎déclarée‬ contre ces terroristes mercenaires qui nous assaillent de jour et de nuit...et en plein jour, leurs arrières étant souvent, hautement assurés?

Une autre solution se profilerait bien à l'horizon, mais elle reste encore plus aléatoire, (car elle sera sûrement refusée par "nos partenaires"),... elle consisterait à retourner ces tueurs à leurs expéditeurs respectifs, qui en Europe, qui aux Arabies réunies, aux States ou en Libye ... dans tous ces pays, "frères et amis" et toujours de "bon conseil",.. en évitant de leur donner le moindre avis, quant au sort qu'ils pourraient réserver à "leurs colis piégés", dument et à eux, retournés !!!....(Hadhihi bidha3atoukom, ourji3at ileïkom./).

Le contingent "‪#‎djihadiste‬" tunisien resterait alors de notre propre ressort et ses membres seraient condamnés à faire la "guerre sainte", non pas aux hommes mais à la désertification galopante dans le sud tunisien, dûment enchaînés et sous bonne garde militaire à ‪#‎Rjim_Maatoug‬ et alentours...

Cela leur permettrait peut-être, d'apprendre à donner de la vie à leur pays et à sa terre, au lieu de semer sur leur passage la mort, dont de nouveaux milliardaires, faux religieux, vrais marchands de mauvaise foi, leur ont inculqué l'amour sacralisé et morbide tout à la fois ...

Ceux (surement nombreux), qui à l'usage, seront jugés irrécupérables, continueront à travailler la terre toute leur vie, sous bonne garde en zone militaire...jusqu' à ce que mort et jugement dernier s'en suivent...Dieu reconnaîtra les siens et saura assurer à chacun sa juste récompense, selon la noirceur et la rancœur, plus ou moins accentuées, plus ou moins nuancées, de chacun de tous ces cœurs...vers lui retournés

Ceux, (nombreux aussi) qui, au bout de 10 ou 15 ans de bons et loyaux services, auront donné la preuve de leur vrai repentir, auraient ‪#‎alors‬ (et alors seulement), le pardon de la Nation; et seraient réintégrés en son sein...il leur sera alors offert un petit pécule pour le travail qu'ils auraient donné à la terre revivifiée dont ils obtiendraient, chacun, lopin et pied-à-terre auto-construit.

Adopter les autres scénarios qui se profilent chaque jour un peu plus clairement à l'horizon.... et les absoudre juste à leur retour des champs de massacre, la haine encore au cœur et les mains pleinement tâchés de sang, moyennant une simple déclaration de "fausses bonnes intentions" et de "faux repentir", comme le préconisent déjà certains ouvertement... cela relèverait de la folie furieuse, si ce n'est de la plus haute TRAHISON...

Notre plein déshonneur prendrait pleinement corps, si les craintes viscérales qui nous étreignent et la hantise qui nous habite venaient à se confirmer...

Et que, alliance plus scélérate que sacrée et ententes politiques politiciennes plutôt étroitement vénales que nationales obligent....

Que la nouvelle, caisse de "Zaket", celle "de surplus de compensations" et nouvel emprunt ne soient en cours... que pour "dédommager", autant leurs promoteurs que nos terroristes de retour, des efforts consentis à semer la mort... et procurer à ces derniers les conditions les meilleures pour un‪#‎factice_repentir‬, vrai passeport pour le repos du guerrier de notre déshonneur programmé ; et consommé.

Croisons les doigts, c'est ‪#‎peut_être‬ tout ce que nous pouvons faire pour que notre honneur national ne soit une nouvelle fois bafoué, par nos puissants amis et par nos frères ennemis, réunis dans leur grande et éternelle, mauvaise foi...
Et croisons les doigts aussi, pour que la société civile endormie, se réveille de sa torpeur et ouvre les yeux, avant qu'il ne soit trop tard ...et qu'elle ne se retrouve ensevelie sous le noir obscur des tonnes de taffetas noir de burqas légalisées et de Kamis réglementés, en régiments militarisés.

Partager cet article
Repost0